Le trajet se déroulera en 4 phases de durées équivalentes d’environ 3 mois. J’ai calculé le temps de trajet en fonction du relief et de mon intérêt à m’y arrêter ou non. Ce temps comprend donc les « pauses » où je fais connaissance avec les habitants au travers de l’enquête sur les noms et usages des « mauvaises herbes » par les populations locales. Ce trajet restera sur ses trois quarts dans une certaine continuité floristique Eurasiatique en zone tempérée. Cette flore similaire sera favorable à la comparaison des témoignages recueillis.

Ce trajet passera donc par les pays suivants : Bretagne, France, Italie, Slovénie, Croatie, Serbie, Kosovo, Macédoine, Grèce, Turquie, Géorgie, Azerbaïdjan ?, Arménie, Iran, Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizstan, Chine, Népal, Inde.

1) France– Grèce de janvier à mars 2020

Direction vers les Alpes pour rejoindre l’Adriatique longée par les Balkans et arriver en Grèce avant de rejoindre la Turquie. L’hiver, en Europe du Sud, les végétaux seront en rosette ou séchés dans les foins. Ils commenceront à poindre dans les champs en Grèce avec les salades de printemps.

2) Grèce- Iran d’avril à juin 2020

On continue en Turquie le long de la Mer noire, l’Arménie puis le Nord de L’Iran afin de pénétrer en Asie Centrale. Le printemps va fleurir sous mes yeux dans ces contrées a végétation très diversifiée.

3) Iran-Népal de juillet à septembre 2020

C’est la partie la plus rude à traverser. Les déserts d’Asie centrale en début d’été sont sous une chaleur écrasante.  Je grimperai ensuite sur le plus haut massif du monde avec des températures potentiellement très basses.

4) Népal – Inde d’octobre à décembre 2020

Après la mousson la végétation des Indes repartira de plus belle. Je descendrai tranquillement de l’Himalaya pour aller vers le sud de l’Inde. Les végétaux rencontrés changeront fortement à mesure de la progression vers le sud jusqu’à rencontrer une flore subtropicale.

N’hésitez pas à me contacter !

Le trajet se déroulera en 4 phases de durées équivalentes d’environ 3 mois. J’ai calculé le temps de trajet en fonction du relief et de mon intérêt à m’y arrêter ou non. Ce temps comprend donc les « pauses » où je fais connaissance avec les habitants au travers de l’enquête sur les noms et usages des « mauvaises herbes » par les populations locales. Ce trajet restera sur ses trois quarts dans une certaine continuité floristique Eurasiatique en zone tempérée. Cette flore similaire sera favorable à la comparaison des témoignages recueillis.

Ce trajet passera donc par les pays suivants : Bretagne, France, Italie, Slovénie, Croatie, Serbie, Kosovo, Macédoine, Grèce, Turquie, Géorgie, Azerbaïdjan ?, Arménie, Iran, Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizstan, Chine, Népal, Inde.

1) France– Grèce de janvier à mars 2020

Direction vers les Alpes pour rejoindre l’Adriatique longé par les Balkans et arriver en Grèce avant de rejoindre la Turquie. L’hiver en Europe du Sud, les végétaux seront en rosette ou sécher dans les foins. Ils commenceront à poindre en Grèce avec les salades de printemps dans les champs.

2) Grèce- Iran d’avril à juin 2020

On continue en Turquie le long de la Mer noire, l’Arménie puis le Nord de L’Iran pénétrer en Asie Centrale. Le printemps va fleurir sous mes yeux ces contrer a végétation très diversifié.

3) Iran-Népal de juillet à septembre 2020

C’est la partie la plus rude à traverser. Les déserts d’Asie centrale en début d’été sous une chaleur écrasante.  Je grimperai ensuite sur le plus haut massif du monde avec des températures potentiellement
très basses.

4) Népal – Inde d’octobre à décembre 2020

Après la mousson la végétation des Indes repartira de plus belle. Je descendrai tranquillement de l’Himalaya pour aller vers le sud de l’Inde. Les végétaux rencontrés changeront fortement à mesure de la progression vers le sud jusqu’à rencontrer une flore subtropical.

N’hésitez pas à me contacter !