Laura, 28 ans, originaire de Savoie cueille des plantes sauvages depuis plusieurs années et commence à en cultiver sur de petites parcelles. Elle a commencé par des études pour devenir esthéticienne, puis a cherché à faire quelque chose de plus « profond ». L’idée de travailler avec les plantes lui est venue lors d’un voyage en Europe, elle s’est alors formée dans le domaine des plantes médicinales et y travaille depuis. Aujourd’hui, elle lance son activité de production et transformation de ses plantes en tisanes, en baumes, en huiles de massages etc. Elle pense valoriser ses propres produits en proposant des massages et autres soins qu’elle maîtrise bien.

Elle va cultiver sur une parcelle de 400 m2 lavande, sauge, origan, sarriette ; verveine ; etc

Elle a remarqué positivement des plantes comme l’Aigremoine, l’Achillée ; le Plantain ou la Pimprenelle, car elle en connait leurs usages de part son activité de cueillette. Elle les laisse donc pousser et va essayer de les utiliser. « J’ai remarqué des plantes qui poussent spontanément… que nous cueillons avec Phytofrance qui ont des propriétés médicinales » « je vais donc les utiliser pour la transfo’»)

Elle a remarqué négativement un rumex, mais plus par réputation de nuisible « je pense que je ne le laisserai pas, je vais l’enlever ».

Elle ne connaît pas le nom de la plupart des autres plantes qui poussent spontanément dans ses parcelles et aurait donc tendance à les enlever. Les Graminées bien vertes qui peuvent pousser par endroit la rassure, car « ça veut dire qu’il y a de l’eau dans le sol». Cependant proche de la serre « ça fait trop une petite niche pour les insectes ». Les champignons sont vus plutôt positivement « ça veut dire que ça fuse, ça travaille » pour la vie du sol.

Elle raconte quelques anecdotes comme une fois où elle a soigné une plaie ouverte d’un ami avec un cataplasme d’Achillée « Arrivé aux ursoigné, c’était trop cicatrisé donc ils n’ont pas pu le recoudre ! »

Une seconde histoire : ce pendant qu’elle cueillait de la Piloselle ; (Pilosela sp ?) qu’elle appelle oreille de souris ; Laura et ça collègue se sont mises à avoir le nez qui coule alors que la plante est indiquée pour ce symptôme. Cueillir une plante pourrait donc provoquer les symptômes qu’elle devrait atténuer ?….

Présentation de Laura
Tours des plantes